• le Mardi 20 juillet 2010.

        Il était une fois, un petit garçon qui habitait dans un pays de rizières et qui désirait se rendre en France, à Paris, pour voir la tour Eiffel !

    Il ne voulait pas s'y rendre en avion mais en tuk-tuk !

    Son papa fut très intrigué par cette requête.

    Il pensa au fond de lui-même "mais qu'est-ce qu'il lui est passé par la tête, pour demander une chose pareille ? "

    Ils venaient juste de revenir de France, à peine plus d'une semaine qu'ils étaient en ISAN avec sa maman et son papa !

    Peut-être avait-il un petit coup de blues ? L’école ne s’était peut-être pas très bien passée ? Ou tout simplement un moment de nostalgie ?

    Le petit garçon demanda alors : "Pourquoi sa mamie et son papy de France n’étaient pas ici, à la maison ?"

    Son papa lui répondit que sa maison était là et que celle de ses grands-parents était en France.

    C’est vrai que dans ces petites têtes, ils s'en passent des choses mine de rien ! Mais son papa n’était pas convaincu uniquement de ça, il y avait surement une autre raison, "aller à paris en TUK TUK, quelle idée !

    Une fois le fiston partit à l’école, le regard du Papa s'enfuit alors au delà de la télévision et il vit la collection de tour Eiffel de la maman et juste au dessus des miniatures de Tuk-Tuk ! - - -


    Pourtant en ISAN, les Tuk Tuk, on les appelle plutôt des samlor ! (trois roues de l'ISAN)


    Ils sont beaucoup moins sophistiqués qu'à Bangkok,


    Ils sont même à traction humaine dans certains endroits comme à Roi-Et (de ces tricycles, il y en a aussi dans quelques stations balnéaires, mais ils ne sont là que pour le folklore...)


    En ISAN, les samlors à moteur sont lents, à double banquette et se trainent à 30 km/heure, maxi !


    Alors qu'à Bangkok, ils pétaradent et rivalisent de vitesse. Ils sont la coqueluche des farangs en passe d’émotions fortes, au ras du bitume dans la pollution ambiante, vous proposant à la tombée de la nuit des sorties dans des endroits peu recommandables !

    Enfin pourquoi le samlor pour aller à Paris ? On mettrait des années mais déjà dans son esprit à ce petit garçon, il était populaire, le TUK TUK, il l'aimait comme les thaïs et les ISAN, qui ne pourraient pas s'en passer !

    A chaque fois que les autorités ont juste mentionné le fait de les mettre à la casse, un tollé général est monté des couches populaires et des chauffeurs étant pour la plupart du temps des gens d'ISAN ! Si on leur supprimerait leur revenu qui n'est déjà pas lourd, ce serait antisocial !

    En ISAN, on n'en parle même pas, tellement ils rendent service à tout le monde, pour les commerçants du marché pour se déplacer avec leur stand et marchandises, le transport scolaire et l'acheminement des denrées et des personnes dans les villages entourant les petites villes !


    - - - Le petit garçon allait bientôt revenir de l’école et le papa se demanda, comment allait-il faire pour remédier à sa demande ?

    Alors il installa un TUK TUK devant la tour la Eiffel, juste derrière les innombrables voitures miniatures de son fils.- - -


    - - -Le décor était planté, le papa n'avait plus qu'à attendre son fiston et lui raconter l'histoire d'un voyage imaginaire et surtout improbable !

    Mais au moins ils étaient arrivés à destination !

    À Paris, au pied de la tour Eiffel !

    Fin

    En voyant le titre, vous avez surement pensé que le farang-ISAN avait abusé du Champagne, oh pardon du lao khao, mais non ! Pas du tout, mis à part le fait que Tangmoo m'a réellement demandé cela ce matin, au fin fond des rizières, on est aussi submergé de tour Eiffel grâce à Oy qui en est devenue dingue, tellement "amok" qu'au dernier voyage, elle a dévalisé un pakistanais ou indien (vendeur à la sauvette autour du Sacré-cœur) de ses" Tour Eiffel porte-clefs ", pour les distribuer à nombre de personnes du village et des alentours, donc si vous vous promenez en Thaïlande et que vous voyez accrochés à des clefs de motos et véhicules en tout genre des TOUR EIFFEL, c'est que vous êtes tout près de chez nous !

    Et pour arriver jusqu’à chez nous, vous aurez surement pris un TUK TUK SAMLOR, un des symboles de la Thaïlande et donc de L'ISAN !

    Paille kheundheu.......

     

    Et si vous entendez aussi très ce petit molam, vous serez alors très très près...du village de Ban Pangkhan !


    votre commentaire