• Une histoire d'amour...Une fois n'est pas coutume, je vais reprendre un article diffusé hier sur le journal en ligne du petitjournal.com.. Thierry de Udon l'a déjà fait sur son blog (vers le blog de Thierry) mais l'histoire est saisissante et l'article est aussi instructif pour que je vous invite à le lire...Le mariage, quelle belle aventure, mais il y a des mariages heureux, ouf (ben oui...peut-être), tous ne finissent pas comme celui qui a inspiré cet article de Jean de Lampagne :

    - Les lois du mariage :

    Histoire vécue, une parmi beaucoup d’autres...

    Acte 1 :
    Un Français et une Thaïlandaise se marient sans contrat en France. Après deux séjours en Thaïlande, le Français propose de s’expatrier, d’une part pour que sa femme puisse retrouver ses racines et plus encore utiliser le diplôme de doctorat qu’elle vient d’obtenir (en grande partie grâce au mari…) ; d’autre part parce que le pays lui plaît.
    Elle n’a ni bien propre, ni revenu d’aucune sorte.
    Le Français possède en bien propre une jolie maison bretonne sur les bords du Golfe du Morbihan et sa pension de retraite. Il vend cette maison un bon prix, sans aucune difficulté mais avec un gros pincement au cœur.
    Pour la future habitation en Thaïlande, il pense pouvoir émettre quelques idées, quelques suggestions, quelques souhaits car il connaît bien les problèmes de construction… Tout est rejeté, en bloc… De quoi se mêle-t-il, ce farang ?
    Il souhaiterait, entre autres choses, que la maison (très grande, sur deux niveaux), soit construite par une entreprise ayant pignon sur rue. Mais non, pour quoi faire ? Beau-papa est maçon ! Le Français n’a pas le choix… Beau-papa, simple maçon promu chef de chantier (et d’un gros chantier !), embauche quelques maçons-poivrots dans les villages aux alentours et en route… Le farang a souvent des sueurs froides. Mais non, c’est ridicule, tout va bien au pays du « mai pen rai » ! Qu’importe qu’il y ait une erreur ! On casse et on recommence… Tout juste si ce n’est pas la faute du farang…Il lui suffit juste de payer et de...Lire la suite

    Une histoire d'amour...

    Paille Kheundheu...


    9 commentaires