• Prik, lui, se déplace en motoculteur ! "En Thaïlande, la vérité n’est pas toujours au fond du minibar de votre chambre d’hôtel.
     
    Les fans de John Burdett n’aimeront pas tous forcément Un os dans le riz… tout comme les fans de Un os dans le riz ne sont pas tous accros à l’héroïne, aux brochettes sans fin de macchabées, aux filles allongées à la minute, aux tatouages sur le bout de la…
     
    Pour certains, Burdett, c’est tellement cochon… que tout est bon.
    Pour Jeff de Pangkhan, assis au bord de sa rizière, c’est comme son cochon qu’on entend, à côté : tout est bon !… même l’os, trouvé dans le riz… qu’on va rousiller jusqu’à la moelle.
     
    Jeff de Pangkhan a du style… celui de nous sortir de l’idée d’une chambre d’hôtel, des filles faciles, des temples dorés, des moines « c’est tellement ça ! »… bref, du minibar idéologique simpliste qu’on vient souvent s’offrir en Thaïlande… et ce même Jeff de Pangkhan va nous traîner dans sa campagne d’Isan, où on prendra le temps de tourner les pages de son polar… lentement… infiniment lentement… au rythme du riz qui pousse (j’ai rarement eu autant de plaisir à lire lentement un polar… avec Un os dans le riz, c’est le cas).
    Et le reste ?… n’est qu’une bonne histoire, une bonne histoire et une bonne histoire (Hitchcock ?).
     
    En lisant Burdett, j’avais apprécié que son inspecteur se déplace en moto-taxi dans Bangkok… en lisant Jeff de Pangkhan, son inspecteur à lui, Prik, se déplace en motoculteur… rien que pour ça, ça vaut le coup d’investir dans cette lecture…. Elle est humaine (plus que Burdett), elle est empathique (plus que Burdett), elle est humble (plus que Burdett), elle est plus thaïlandaise, en quelque sorte… elle frôle la chronique (tout en traversant le vice et la mafia, voilà pourquoi je la compare à Burdett).
     
    Voilà… encore faut-il vouloir sortir de sa libido, de Soï Cowboy… bref, de son minibar !... Oubliez l’air conditionné, le lounge, le top-roof, le mojito (prononcez « mogito » en Thaïlande)… et, lorsque votre garçon d’étage vous livrera le room-service (qui vous évite de vous frotter à la réalité des rizières thaïes)… suivez le conseil de Prik, l’inspecteur de Jeff de Pangkhan :
     
    « Laissez tomber la bière Leo ouverte sur le plateau… et fouillez en dessous du chariot… vous devriez y trouver la vraie bière d’Isan… la Chang ! »
     
    Lire Un os dans le riz, c’est vouloir faire un pas dans la cour de ferme d’un gars qui a attendu plus de 15 ans avant de raconter sa Thaïlande… la Thaïlande !
     
    Alors, vous comprendrez qu’ensuite… s’intéresser uniquement à son minibar… c’est un peu court !
     
    J’aime Un os dans le riz de Jeff de Pangkhan, j’aime aussi John Burdett… faut les lire tous les deux… surtout Jeff de Pangkhan ! (à Bangkok, dispo à Carnets d’Asie)."
     
    De Hervé Grillot, juin 2015  – En mode lecture : Un os dans le riz, Jeff de Pangkhan, Éditions Gope
     Par ce premier compte-rendu de lecture (merci de cette belle critique, Hervé, elle me va droit au cœur!), vous aurez vraisemblablement compris que je voulais partager avec vous les premières critiques mais aussi des photos insolites, des commentaires parus sur les réseaux sociaux, un peu plus d'un mois après la parution de "Un os dans le riz" aux éditions Gope.
    Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Le crane de buffle paradant sur la couverture du roman s'installe petit à petit sur les rayonnages des libraires, en France et ailleurs.Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Autour de "Un os dans le riz". La possibilité aussi de l'acquérir via la librairie en ligne de l'éditeur ou par les sites de ventes en ligne de livres fait que vous êtes déjà nombreux à l'avoir lu.
    L'été est arrivé en Europe (à ce qu'il paraît ?), peut-être le moment de prendre son temps pour buller et lire "Un polar à la sauce Thaï". En Isan, la mousson s'est enfin manifestée (trois jours qu'il pleut), une étrange coïncidence puisque c'est durant cette période de l'année où la première enquête de l'inspecteur Prik, "Un os dans le riz" se déroule.
    Je vous laisse avec les lecteurs qui ont postés des photos, des commentaires, des critiques sur la page facebook de "Un os dans le riz, une enquête de l'inspecteur Prik" et autres pages du web.

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !


     
    Ils en parlent :
     
                                                          ZONELIVRE.FR & Black Novel1
     
    Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Prik, lui, se déplace en motoculteur !  
     
    Un compte-rendu de lecture par Rudy Delhaye :
     
    Prik, lui, se déplace en motoculteur ! "Que voilà un livre rafraichissant !
    Certes l'intrigue n'est pas toujours le point fort mais il s'agit du premier roman de cet auteur et il faut être indulgent surtout que je crois et suis convaincu que le sujet premier de ce livre n'est pas l'intrique policière mais bien la Thaïlande .
    On sent l'amour de l'auteur pour ce pays et plus particulièrement l' Isaan et ses habitants et pour qui connait un peu les coutumes de cette région c'est un plaisir de trouver au fil des pages des allusions à une culture , un patrimoine propre à ce coin de Thaïlande .On est littéralement transplanté dans ce pays et j'ai même au l'impression en début de lecture de "sentir" cette odeur particulière de rizière ou de me retrouver au milieu du trafic à Bangkok avec les coups de klaxon et l'odeur de gasoil mêlés aux odeurs de cuisine !
    Le passage par Bangkok et Pattaya d'ailleurs est intéressant en ce sens qu'il est traité différemment de ce à quoi la littérature nous avait habitué , bien loin du côté tape à l’œil et aguicheur et finalement plus proche de la réalité .
    Un roman qui malgré ses petits défauts de débutant qui font son charme vous attrape et ne se laisse reposer qu'une fois terminé .....j'ai hâte de voir évoluer ces personnages ! Bref une découverte très agréable d'un auteur bien sympathique . Pas le nouveau Burdett mais plutôt un pendant farang à Pira Sudham , celle d'un conteur amoureux fou de la terre d' Isaan et du Royaume de Siam ."
     
    Commentaires & critiques en vrac :

     

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !

    Du même auteur sur Amazon.com (du moins, je le pense !  Facile Prik ?)

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !

    D'autres commentaires...

     

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*En bonne place à la Librairie L'encre bleu (Maison Hellio) à Noirmoutier...

     

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

     

     

     

     

     

    Dans les rayons de Carnets d'Asie à Bangkok (Alliance Française). Bien entouré, non ?

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !*


    Vous pouvez agrandir l'image en cliquant sur les captures de commentaires !  glasses

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Prik, lui, se déplace en motoculteur ! Autour de "Un os dans le riz".


     

    Pêle-mêle, les photos, selfies avec leur "Os dans le riz".

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    "Un os dans le riz" a déjà fait de la route... Jusqu'en Nouvelle-Zélande...

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Ils l'ont bien reçu : Eric, Lolo Thaï, Manu de Noirmout' & Olivier (ce doit être son fils ?)

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !* Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Jusqu'à Chiang Mai, Chez Serge, en bonne place sur la table des devoirs...

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Un grand merci à tous !

    En espérant que ces quelques lignes et quelques photos vous - je m'adresse bien-sûr à tous ceux qui ne l'auraient pas encore lu - donneront le désir de suivre cette première enquête de l'inspecteur des rizières, de son p'tit nom Prik, intitulée

    "Un os dans le riz".

    Prik, lui, se déplace en motoculteur !*

    Et comme qui dirait tel Prik à ses deux cousins en repartant des rizières sur son motoculteur :

    Paille Kheundheu...

    Pour encore plus de détails, vous pouvez parcourir le dossier de presse à propos de "Un os dans le riz" édité par les Éditions Gope :

     


    4 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires