• 5 choses à ne pas faire à BANGKOK !

    le Vendredi 24 septembre 2010.

    Dans la série des initiatives heureuses ou malheureuses que l'on aurait l'occasion de faire en Thaïlande, la quinte suivante se concentre sur Bangkok, "la cité des anges" qui est la traduction du nom thaï de la capitale, "KrungThep" lequel étant le nom abrégé de :

    Krungthep mahananakhon amonratanakosin mahintara ayutaya mahadilok popnopparat ratchathani burirom udomratchaniwet mahasatham amonpinam avatansathit sakkathattiya wisanukamprasit*

    (eh... Ils ont fait court car ça ne rentrait pas dans les cases)... Les anges sont là mais il n'est pas toujours facile de les apercevoir !

    Donc, la capitale a ses règles spécifiques, liées à ses propres lieux, son mode de vie mais aussi au fait que la capitale est la vitrine du pays et l'on ne voudrait pas montrer certaines choses que l'on tolère ailleurs sur le territoire ! Il en va de pair, comme l'article précèdent, celui-ci est totalement subjectif et complètement tari de mauvaise foi !

    Ne pas jeter un mégot de clope dans la rue.

    Il y a un peu plus de dix ans, à la sortie d'un centre commercial dans la lointaine banlieue bangkokaise, hélant un taxi pour récupéré mon sac à l’hôtel, pour rejoindre rapidement l'ancien aéroport de Don Muang pour un retour imminent en France, je balançais d'une pichenette ma clope à peine allumée pour grimper au plus vite dans un taxi libre mais à peine 50 mètres plus loin des policiers dans leurs uniformes étriqués et parés de leur éternelles Rayban made in china, stoppaient le taxi. Je me disais alors, "encore un taxi véreux, pas en règles", mais pas du tout, il m'en voulait à moi, imprégné de la Thaïlande que je venais juste de découvrir.

    Dans l’incompréhension totale après quelques palabres et gestes explicites, je comprenais que l'objet de cette interpellation était ma clope volant dans la pollution de Bangkok.

    Le taxi-man bafouillant quelques mots d'anglais m'expliquait la nouvelle loi sur l'interdiction d’écraser sa cigarette dans la rue... Les flics me dirent que l'amende était de 2000 baths, eh ouais mais que pour aller plus vite 200 baths, c’était bien, pas de paperasse etc.... Je payais à contre cœur (j’étais pressé) en me disant que l'on n'était pas à Singapour tout de même où à part la cibiche, les chewing-gum étaient aussi interdits d’entrée sur l'ile du sud de la Malaisie, mais au moins à Singapour, il y avait des cendriers tous les cinquante mètres ! À Bangkok, rien, j'ai même appris que garder son mégot pour le jeter plus tard dans une bouche d’égout vous en couterait alors 5000 baths !

    Depuis je garde mes mégots dans ma poche,et puis à Bangkok vue la pollution, fumer nuit vraiment gravement à la santé, pas la peine de s'en remettre une couche, d'ailleurs les fumeurs sont les bêtes noires de nombreux gouvernements, ils sont, ici, visés particulièrement, même les paquets de clopes sont à vous dégouter de fumer, mais c'est comme tout,on s'habitue

    [...]

    On est loin des "FUMER TUE" ou "NUIT GRAVEMENT À LA SANTE"  des paquets de cigarettes,en France !


    Ne pas oublier de redemander au taxi-man s'il a bien compris où vous vouliez réellement vous rendre.

    Les taxis, incontournables à Bangkok, de toutes les couleurs...


     

    Rois de la nuit...


    Les chauffeurs de taxi de Bangkok sont pour la grande majorité de l'ISAN et particulièrement très nombreux venant de ma région, celle de ROI-ET mais aussi celle de Kalasin, alors si vous allez dans des endroits un peu moins conventionnels que les lieux touristiques, ils enclencheront le compteur et même s'ils n'ont pas compris où vous vouliez vous rendre, ils rouleront sans vous dire qu'ils n'ont pas compris (eh, faut pas perdre la face, encore), à vous d’être vigilant si vous arrivez à vous repérer, dans le meilleur des cas munissez vous de la carte de visite de l'endroit convoité (écrit en thaï bien-sur) même s'il ne sait pas lire, il trouvera quelqu'un qui lui expliquera... Cela me ramène à une anecdote ou une bande de pote de mes amis Yann et Sandrine logeaient du cote du MBK et je voulais les emmener au TANGKE ISAN, cabaret de molam sing (un petit molam ? ça fait longtemps...)

     

    sur Ratchada, le problème, nous étions dix et il a fallut prendre deux taxis, sur le guide d'un des garçons de la bande, j’écrivais l'adresse, il était convenu qu'il aille dans le taxi différent du mien, deux taxis arrivèrent à une minute d'intervalle le speed faisant, les cinq premiers montèrent et je disais au chauffeur dans mon thaï "parfait hic!", le lieu d'atterrissage, d'un hochement de tête, le taxi me fit croire qu'il avait compris et avant de grimper dans le taxi suivant, le garçon (ce con) qui avait l'adresse inscrite sur son book, était resté avec nous pour des raisons obscures, mais je me suis alors dis, "pas de problème, le premier taxi savait, on allait se retrouver là bas". On arriva les premiers et on a attendu, on a attendu les autres, après plus d'une heure d'attente et d’inquiétude, on les aperçût dans la cohue des voitures qui passait sur Ratchada, à cette heure de pointe, quelle chance, mais leur driver avait tourné et viré par ci par là, sans trouver, les petits français s’énervant, ils avaient alors commencer à flipper , le chauffeur aussi par la même occasion, enfin le hasard fit que cela s'est bien terminé, mais de nombreux autres amis, on connut cette mésaventure, alors,n’hésitez pas à répéter l'endroit où vous allez, quitte à ce que le chauffeur s’énerve pensant que vous le prenez pour un "khwaï" mais au moins vous arriverez à destination

    Ne pas se « faire » Khao San road !


    Une vue de la rue...

    Ah ! Khao San road ! Paradis des routards, des « backpackers » (les voyageurs sac-a-dos), ses guest-houses miteuses, ses restos avec grands écrans passant foot et film anglo-saxon, musiques tonitruantes, thaïs errants flairant la bonne occase, jeunes israéliens finissants leurs deux ans et demi d’armée obligatoire et d'une arrogance irritante (les thaïs ne les aiment pas beaucoup)(ce n'est pas parce que l'on reçoit des cailloux sur la gueule pendant deux ans et demi à Gaza qu'il faut en vouloir à la terre entière) et si vous vous asseyez et participez à une conversation, vous entendrez, "on a  fait le Laos", on a fait "la Birmanie" "on a f...", tel un concours, tous ces voyages en moins de trois semaines, n’évoquant que très rarement les populations croisées et n'arguant que la performance du nombre de kilomètres enchainés... Affligeant !

    Bien-sur, ils ne sont pas tous comme ça mais... Il y en a beaucoup, trop à mon gout (même si j'ai voyagé sac-a dos, en particulier en Inde, je ne crois pas avoir mis en avant la performance à l'époque).

    Alors si vous avez le choix et même si vos moyens sont limités, préférez Huay kwang, c'est thaï, c'est propre et c'est vrai, la carte pour situer Khaosan et Huay Kwang :

    Le Plan de Bangkok

    Ne pas se faire offrir un verre par des nanas au bar de l’hôtel NANA, na !


    Il est tard, vous êtes passablement saoul, tout ferme, mais les bars d’hôtel fonctionne, la boite de nuit de l’hôtel NANA est aussi fermée (elle est très bien d'ailleurs), vous vous apprêtez à rentrer chez "vous" mais par hasard une jolie jeune fille décide de vous offrir un verre (déjà c'est louche) et puis vous n'avez pas envie de rentrer alors vous acceptez, pourquoi pas ? Elle vous emmène un whisky, vous rigolez et puis si on continuait, dehors plus loin, pourquoi pas ? Hep ! Un taxi et le matin vous vous retrouvez, je ne sais où, dépouillez de tout, le whisky était vérolé, la galère commence pour rejoindre votre lieu de villégiature, eh oui, la Thaïlande c'est beau, mais ce n'est pas facile tous les jours ! C'est l'aventure qui est arrivée à pote de Sélaphum lorsque nous déambulions sur Bamgkok, feu Luigi, un vieux pote d'ISAN, mais il avait une grosse chaine en or et les poches pleines, alors si Bangkok la nuit ne représente aucun danger où que vous soyez et je peux vous le dire, je suis toujours vivant, la capitale dégage un sentiment de sécurité même la nuit sauf si vous exhibez des signes ostentatoires de votre bien-être de farang, alors peut-être, je ne le vous souhaite pas mais...

    il ne faut pas tenter le diable tout de même, même au sein de la cité des anges, il n y a pas que des anges...

    Ne pas prendre un TUK TUK ou un TAXI MOTO si le gymkhana ce n'est pas votre truc.

    TUK TUK & TAXIMOTO en vrac...


    Ah non,il n y en a plus de comme cela à BKK

    Une derniere pour la route !


    A part les taximètres, pour se déplacer dans la capitale, il y a aussi les TUK TUK et les TAXIMOTO...

    Pour les amateurs de sensations fortes, c'est parfait ,ça va vite, ça se faufile partout, ça n'a peur de rien et ne soyez pas plus royalistes que le roi, ne leur demandez pas d'aller plus vite sous prétexte que vous êtes pressés, cela va déjà bien assez vite comme ça ; les TUK TUK passent les virages sur deux roues, pilent au dernier moment devant les obstacles éventuels (lorsqu'ils en ont le temps)

    les TAXIMOTO c'est pire, car là, c'est trottoir, contre-sens et j'en passe et les accidents les plus fréquents et les plus dommageables sont avec les motos ! Allez dans un poste de police et voyez les carcasses, vous comprendrez, par contre pour les amoureux de "TAXI" de Luc Besson, n’hésitez pas à leur crier "PAILLE LEO LEO", vous serez dans votre film mais qui risque fort d’être un court métrage...

    Alors pas la peine d'en rajouter, les thaïs sont assez dingues de la vitesse comme ça... Ils s'en tapent, ils sont réincarnés en cas où.....

    Pour conclure, on se donne rendez-vous pour la suite, peut-être plus spécifique à l'ISAN ou encore sur Bangkok, qui sait ?

    Mais avant de se quitter je ne voudrais pas vous priver de la traduction du vrai nom de la capitale, alors on s'accroche, c'est repartie, on prend son souffle :

    *"Cité des anges, Écrin des gemmes divins, Terre imprenable, Grand royaume proéminent, Délicieuse capitale du royaume aux neuf pierres nobles, Siège suprême et palais magnifique, Refuge des dieux et Séjour des esprits réincarnés"

    Voila, ouf, à bout de souffle, je vous salue dans la clarté des jours meilleurs, étincelants, du soleil éclatant de la fin de mousson, des rizières verdoyantes et des rivières débordantes et des........

    PAILLE KHEUNDHEU...

    « 5 choses à ne pas faire en Thaïlande ! (si on peut).5 bonnes ou "mauvaises" raisons de ne pas débarquer en ISAN, nord-est de la Thaïlande ! »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    jean_marie
    Vendredi 24 Août 2012 à 20:09

    attention dans Touk Touk, ne pas laisser sac au bord de celui ci .... car motobyke passe très près et vous embarque votre sac ..... cela vient de nous arriver .... alors déposition à la police qui reluquait plus mon amie que son carbone et me la précisé en anglais qu elle etait  beautiful .... mais plus de sac

    2
    Samedi 25 Août 2012 à 01:42

    Désolé, ce sont des choses qui arrivent, et Bangkok ne fait pas exception, et que l'on dise que ton amie est belle, c'est plutôt bien, non?

    Jeff

    3
    Lundi 27 Août 2012 à 02:27

    Bonjour,
    une petite anectode sur le vol de mon baise-en-ville...
    J'avançais lentement dans une rue emcombrée lorsque je fu percuté à l'arrière par une berline Toyota.
    Je stoppais, coupais le contact et puis je sortis pour aller voir si il y avait des dégâts... Il n'y en avait pas, mais mon baise-en-ville avec mes papier, mon billet d'avion pour Houston, mes trvellers chèques, du liquide avait disparus tout comme la Toyota.... Quand on est con on est con (le temps ne fait rien à l'affaire) comme le chante Brassens...
    Un détail, c'était à Toulouse, pas à Bangkok...
    Cordialement

    4
    Lundi 27 Août 2012 à 03:13

    Bonjour Pascal,

    En effet, comme je le disais à JM, à BKK ou Toulouse ou ailleurs dans les moyennes et grandes villes, cela arrivent, je ne connais pas les chiffres,  mais je pense que les statistiques de ce style de vol à l'arraché doivent prouver que,  sûrement, ils sont moins nombreux à BKK que dans de nombreux endroits du monde ! Un autre chiffre, à Ban Pangkhan, à ma connaissance, ce n'est encore jamais arrivé...

    Jeff de Pangkhan

    5
    JD
    Lundi 27 Août 2012 à 04:39

    Merci Jeff, une fois de plus pour cet article interessant et plein de bon sens. Moi non plus, Bangkok c'est pas mon truc, mais j'y passe souvent par necessite.

    Oui,Khaosanroad c'est une jungle bien particuliere en pleine evolution. On repasse 2 mois plus tard et plein de choses ont changes... Mais j'aime bien de temps en temps me poser a une terrasse, un Leo, et regarder les gens passer. Il y a un echantillion humain incroyable! Ceci dit, apres une heure ou 2, je suis bien content de retrouver un endroit calme...

     

    Mes petites astuces pour les taxis:

    1. ne pas prendre un taxi stationne (par exemple devant l'hotel), ils essayent souvent d'embrouiller le client soit avec le prix en refusant de mettre le compteur soit avec la destination en assumant que vous etes americains et que vous voulez aller a Pattaya. Donc je vais dans une rue ou il y a de la circulation et je hele les taxis qui passent

     

    2. Demander sa destination, soit en essayant de la prononcer, soit a l'aide d'un papier ou d'une carte avec la destination ecrite en thai et observer attentivement la reaction du chauffeur: differentes possibilites:

    2a: Il leve les yeux au ciel en ayant l'air de chercher au ciel ---> sourire-mai pen lai - chercher un autre taxi

    2b: Il se gratte la tete (c'est un signe de confusion) ---> sourire-mai pen lai  - chercher un autre taxi

    2c: Il a l'air de comprendre, mais il enonce un prix ---> sourire-mai pen lai  - chercher un autre taxi

    2d: Il a l'air bizarre (il arrive que certains soient saouls ou drogues) ---> sourire-mai pen lai  - chercher un autre taxi

    2e: Il a l'air de comprendre, il hoche la tete sans hesiter (voir 2a et 2b) et il accepte sans discuter de mettre le compteur - Ca y'est, on peut tenter l'aventure

    3. Pendant le trajet:

    3a D'autres ont des conversations "standard" - D'ou tu viens? - Tu parles bien le thai - Tu as une femme thailandaise? d'ou elle vient? Es-tu americain ou anglais? --- et si on continue a repondre, ca degenere sur les trucs de cul --- combien de fois tu b**es avec ta femme etc... Donc en general je me tait quand ca commence comme ca, pour tuer la conversation, ou je retourne les questions "obsenes" pour qu'il se rende compte (on es pas des chiens non?)

    3b Certains ont une conversation interessante ou amusante, c'est aussi une bonne occasion pour pratiquer son lao/isan et certains ont un esprit "ouvert et logique" sur leur pays

     

    S'il te plais, Jeff, arretes d'envoyer des articles aussi interessants, j'ai du travail a faire

    6
    Lundi 27 Août 2012 à 05:42

    Saluté JD,

    Merci pour cette annexe à l'article...

    J'aime bien les taximan de BKK, souvent de Roi Et, voire de Kalasin ou Sarakham, une coïncidence, je ne pense pas, il m'est même arrivé d'en prendre qui me connaissait, me demandant alors des nouvelles du coin de Sélaphum, il y en a même un qui est venu me voir lors d'une de ses transhumance en ISAN... Pour la grande majorité, ils sont plutôt sympas !

    Jeff de la rizière...

     

    7
    JD
    Lundi 27 Août 2012 à 05:53

    Oui, c'est vrai, beaucoup de taxi-men viennent de Roi Et et les tuks-tuks de Nongkhai. Ils viennent travailler a Bangkok avec les gens qu'ils connaissent deja (famille/amis/voisins) Du coup sa fait des specialites par province... Moins d'embrouilles avec ceux la effectivement, il suffit de leur dire 2-3 trucs en Isan et on est copain...

    8
    JD
    Lundi 27 Août 2012 à 05:55

    D'ailleurs, ca m'est deja arrive une fois (j'avais le temps) de faire visiter Bangkok a un taxi qui venait de debarquer la veille pour la premiere fois. On a passe un bon moment (mais a eviter si on a un train ou un avion a prendre)

    9
    Lundi 27 Août 2012 à 06:38
    10
    JP
    Lundi 2 Septembre 2013 à 14:34

    Joli coup les 5 choses à ne pas faire a Bkk. La clope, ça va, j'ai arrété il y a 25 ans. Les taxis ça va aussi, mon épouse est originaire de l'Isaan et, en effet, ils sont nombreux de la région (Roi Et). Khao San Rd est ce que j'apelle un gettho pour touristes, un peu comme Pahar Ganj à Delhi ou Sudder Street à Calcutta. A fuire. Les Tuk-Tuk ça nous arrive parfois de les prendre, mais le Taxi-Moto jamais. Ah oui, les filles de Nana et ce genre d'endroits," souvenirs, souvenirs", pour la plupart trés bons, à part une bricole pas bien méchante (vol d'un peu d'argent) mais j'ai certainement eu de la chance. Votre blog me fait vraiment voyager et ravive de nombreux souvenirs (décidement). Alors merci! Jean-Pierre.

    11
    Lundi 2 Septembre 2013 à 15:17

    Et la liste aurait pu être plus longue... Jeff

    12
    Dimanche 30 Novembre 2014 à 18:51

    bonjour Jeff et coup de chapeau pour ton site internet. Félicitations et il m'est  bien utile pour préparer mon séjour Nous allons bientôt partir sur  Bangkok (mi-janvier) pour 3 jours et ensuite on poursuit vers le sud. On aura surement besoin d'un taxi pour aller au marché flottant. Ton beau-frère est-il toujours taxi ? Si oui, on pourrait faire appel à lui


    nous serons au President Palace Hotel, Bangkok
    18 Sukhumvit Soi 11


    Cordialement


     

    13
    Lundi 1er Décembre 2014 à 00:18

    Bonjour Maxime et merci du compliment !
    Hélas pour mon beau frère, il est bien toujours chauffeur de taxi mais traverse une passe difficile en ce moment au point de vue de sa santé et se retrouve à hôpital depuis trois semaines et pour, le pense-t-il, encore  pour un bon moment... Mais, les services de taxi que propose chaque hôtel sont en principe de qualité et ils n'ont en aucun intérêt à pratiquer l'entourloupe...Surtout que pour se rendre au marché flottant (le principale du moins) il y a souvent des services de transports organisés, transport, viste etc... avec des forfaits tout compris. Sinon, le mieux est que si vous testez auparavant un taxi meter (prenez ses coordonnés, s'il parle anglais etc...) pour vous balader dans Bangkok, vous pourrez ensuite utiliser ses services en toute confiance...

    Faites un beau voyage au pays, toujours à votre service si je le peux !
    Cordialement,

    Jeff


    Ps: Si par hasard mon beauf', Sontaya, serait de nouveau sur pied pour la mi janvier, je me permettrais de vous envoyer ses coordonnées par mail !

    14
    Lundi 1er Décembre 2014 à 08:29

    OK - Merci !!

    15
    Christophe
    Dimanche 29 Mars 2015 à 21:48
    tres sympa ton article, je suis a Bangkok ça va bien m'aider. En revanche, j'ai moins aimé ta longue (très) insistance sur ton cliché des israéliens. Ce que tu dis est faux et en plus Je trouve ça stupide de parler de leur service militaire ( réduire l'israélien au conflit israélo palestinien c est comme réduire le français au conflit corse-france )

    J'ai beaucoup voyagé et j'ai rencontré plusieurs fois des israéliens qui ont été adorables !

    Aussi je reviens de koh Samui la ou avec ma femme on a pu croiser beaucoup d israéliens (ils y en avaient énormément) et ça nous a beaucoup rassuré car ils parlent très bien l'anglais, donnent de bons conseils sans attrape touriste et ne tournent pas H24 a la bière comme les anglo-saxons et les allemands .

    Bref , demain ayuttaya ;-) Bangkok c est vraiment une super ville
    16
    Lundi 30 Mars 2015 à 03:12

    Bonjour Christophe,
    En effet à me relire (cela faisait un moment que je n'avais pas relu cet article), j'ai sûrement exagéré le passage sur les israéliens (et il n'est pas si long que ça comme tu le laisses entendre), mais si tu me lis, j'ai tendance aussi à caricaturer... J'ai aussi rencontré lors de mes voyages de nombreux israéliens très sympas et heureusement ! J'ai aussi traversé une partie de L'Inde en compagnie d'un israëlien qui est toujours 20 ans après, un ami avec lequel je correspond.
    À Khaosan, Samui ou au Népal, le fait qu'ils soient en groupe m'avait marqué (fruit de mes expériences)...Et parler de leur passage par la conscription me semblait une des explications pour certains de leur comportement, c'est tout !

    Je pense que de toute façon, c'est le phénomène de groupe qui fait que l'individu se transforme souvent en personnage pas très fréquentable, mais cela vaut pour toutes les nationalités... Et les français ne sont pas épargnés par ce constat, loin de là !
    Bon voyage et bonne remontée vers le nord, si c'est le cas !
    Jeff des rizières !

    17
    guy
    Samedi 26 Septembre 2015 à 09:10
    Bonjour jeff, je me rends a bbk en fevrier, ma question est , n est il pas plus facile comme dans beaucoup de villes de se deplacer en metro?
    18
    Samedi 26 Septembre 2015 à 10:47

    Bonjour Guy,
    Bien-sur, mais à l'époque ou j'ai écrit cet article, fruit d'une expérience de plus de 15 ans dans cette ville tentaculaire qu'est Bangkok, le réseau de métro aérien et souterrain était plutôt restreint... Désormais Bangkok est très bien "équipé" et l'on peut associer ses trajets dans la Capitale avec les BUS-BOAT et de n'importe quelle station, pour pousser un peu plus loin, utiliser les taxi-moto ou taxi-meter...
    Les taxis à Bangkok sont tellement bon marché que cette vieille habitude que j'ai reste, surtout si l'on se déplace à plusieurs...
    Bonnes vacances dans la cité des anges.... yes
    Jeff 

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    19
    guy
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 09:14
    Jeff me ré voilà vers toi comme je me rends avec mon épouse et notre fils, le but est de visiter un max. Pour toi quelles sont les incontournables, et aussi nous aimons les rue avec boutiques bien de chez eux, pas les immense centres commerciaux de marques.
    nous logeons a sukhumivit soi 20 sukhumvit road, nous ne sommes justement pas loin d un arret de metro
    merci pour ton aide guy
    20
    Dimanche 27 Septembre 2015 à 09:47

    Re Guy,
    je pense que pour te faire une "route" idéale propre à toi et ta famille serait que tu te rendes sur VF (VoyageForum) et tu pourras avoir les avis de voyageurs qui se sont rendus dernièrement à Bangkok. Lorsque je me rends à Bangkok, ce n'est que pour "affaire" et dans des lieux bien précis. Les visites de monuments et marchés (sauf lorsque j'ai des achats précis à faire), je ne les pratique plus... Tu veux des rues marchandes : Quartier de Pratunam. Tu veux des mall, alors ce n'est plus un choix que tu as, ils grouillent dans la ville (Moi je vais au MBK si j'ai besoin, et il se trouve sur la ligne du métro aérien) .Pour les marchés, principalement, le samedi et le dimanche, Chatuchak qui se trouve aussi en bout de course du métro aérien et souterrain... Sinon, j'ai créé une carte Google de "mon Bangkok" que tu peux aussi visionner : Mon bangkok

    Bonne préparation et ce que je le dis souvent : "c'est souvent là où l'on pense qu'il n'y a rien à voir qu'il y a le plus à apprécier et découvrir !"
    Chook dee Jeff

    21
    Pacsac
    Vendredi 21 Octobre 2016 à 18:40

    je veux acheter une camera photo nikon ou je pourrais allez a bangkok pour cette achat 

    et il a il des endroit a me déconsseiller 

    merci

      • Samedi 22 Octobre 2016 à 00:10

        Bonjour,
        Je ne suis pas spécialiste, mais je sais que dans chaque "Mall" il y a toujours un étage dédié à la photographie, informatique. Peut-être je vous orienterai vers le blog photographe d'un ami qui lui fait de la photo, qui plus est, habite Bangkok : http://www.monasie.com/
        Bonne journée.
        Jeff

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :