• À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !Pourrait-on imaginer se construire une maison, du moins en occuper ou en louer une et puis pour des raisons plus ou moins obscures ne pas être heureux de son emplacement ? Alors on déciderait de la changer de place. Oh ! Pas pour la transporter à l'autre bout du monde ou du pays voire du village, comme dans certains pays du globe cela peut se faire. Je crois avoir remarqué que les américains sont friands de ce fait et habitent pour beaucoup dans des mobile-homes, mais un mobile-home reste tout de même une grosse À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !caravane, pas vraiment une maison ; j'ai vu aussi des chalets qui prenaient la route dans les campagnes du Québec, des maisons en bois qui prenaient le bateau en Amérique du sud pour traverser un lac mais toutes ses habitations restent tout de même des sortes de « cabanes » !

    [...]

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !En ISAN, il y a une dizaine d'année, mes voisins avaient déjà déplacé leur maison, pas grand chose, quelques mètres en arrière de la rue du MOO 4, d'ailleurs au moment où j'écris ces quelques lignes, ils remettent le couvert en déplaçant leur grenier à riz pour le situer au fond de leur terrain. En fait très souvent, les maisons sur pilotis rencontrent un problème récurent. Les pilotis s’abîment plus vite que la maison ! Auparavant, les pilotis alors en bois comme les constructions se détérioraient en même temps que l'habitacle, alors on changeait le tout ! Mais depuis quelques décennies les pilotis sont fait en béton, pas en béton coulé dans des coffrages mais des pilotis préfabriqués...Souvent le béton de mauvaise qualité se fait ronger par le temps ou par une eau stagnante lors d'inondations au fur et à mesure des moussons ! On désolidarise alors le pylône endommagé du plancher du haut de la maison, et le temps où elle sera suspendue, on remplacera le pilotis...Le tour sera joué et ne pensez pas que ce soit une grue télescopique qui vienne faire le boulot ! Non non, pas du tout !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    On fait alors appel à des équipes des chamans et d'esprits forts qui se mettent en cercle autour de la maison que l'on doit déplacer, par une force d'esprit exceptionnel, par l'association de ces pratiques de magie ancestrale on arrive à décoller la maison du sol...STOP, Jeff, ça va pas, tu déconnes, arrêtes le jaja... En effet, même si les chamans et les rites plus ou moins animistes persistent en ISAN, de là à déplacer une maison, il ne faudrait tout de même pas exagérer...

    Donc si la force des esprits n'est pas suffisante, des équipes de professionnels sillonnent les campagnes et proposent leur service pour soulever des maisons et changer des pilotis voire de profiter de l'occasion pour déplacer sa maison...

    Ma belle sœur, ma voisine a une vieille baraque, construite sans avoir surélever le terrain lors de sa construction. Depuis les inondations et les maisons alentours sont sur de hauts monticules de terre ; sa maison n'est pas sur pilotis et depuis quelques saisons des pluies, elle a tendance à stagner dans l'eau pendant presque quatre mois...Ma belle sœur ne l'habite pas encore mais cela ne serait tarder, alors elle à donc décidé de remonter sa maison de quelques décimètres et je vous invite à suivre cette opération étonnante qui se fera en à peine une journée !

    Tout d'abord le camion de l'équipe, une équipe d'une bonne quinzaine de personnes...

     

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

     

    La maison n'est pas sur pilotis mais est construite de la même façon...On place des pylônes en bétons, on les relie ensuite par les poutres et des linteaux en béton armé coffré, ensuite on monte des cloisons avec fenêtres et porte, on coule une chape au sol puis des cloisons intérieures et le tour est joué ! On y met une charpente et un toit en fibro et la maison est habitable. Il y a dix ans en arrière ma belle sœur en avait eu pour 150 000 baths (3750 €)!

     À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    Pour pouvoir rehausser la maison, il va falloir tout d'abord désolidariser, la chape et les cloison internes...On va creuser alors tout autour du mur de la maison pour mettre à jour la poutre de béton armé ceinturant au sol la maison et retrouver la base des pylônes en béton.

     

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

     

    Il faudra ensuite tendre des câbles de part et d'autres de ce cube, entre toit et haut du mur et linteaux, on perforera dans les plaques d'amiante (cela reste un matériau encore prisé et peu cher par ici) compressées pour pouvoir passer les filins d'acier et « saucissonner » la maison !

     

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

     

    Il faudra tendre au maximum ces filins et chaînes grâce à des systèmes de palan...

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    Une fois le tout bien tendu, on mettra au quatre coins et sur le coté le long de chaque pylône des trépieds en acier. Sur chacun d'eux, on installera un palan muni d'un crochet que l'on passera sous la chaîne au pied de chaque pilier en béton puis de concert, au coup par coup on va surélever la maison jusqu'à la hauteur voulue.

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte ! À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !      À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    On mettra alors, en ce qui concerne notre cas, une buse en béton remplie également de béton sous chaque pylône que l'on rendra solidaire avec ce nouveau pied de pilotis. On soutiendra le tout avec des étais, pour la maison de la belle sœur des étais en bois...L'équipe pourra alors enlever la « ceinture de filins d'aciers.On attendra une bonne semaine que le tout sèche bien et on pourra de nouveau remettre des camions de terre, refaire une chape, des cloisons intérieures et alors habiter une maison qui se retrouve facilement 50 centimètres plus élevés qu'auparavant, et lors des futures moussons, être plus sereins devant d'éventuels inondations.

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

    Dire que la première fois que j'avais vu cette opération, je pensais qu'une grue viendrait surélever le tout, eh bien non ! Système D, système ISAN, de la main d’œuvre, quelques chaînes, des palans, beaucoup d'ingéniosité, de l'huile de coude, de la logistique, c'est-à dire, repas fournis, apéro mérité le soir et encore une bonne bouffe, le gîte parfois avant de s'attaquer à une autre maison le lendemain...

     

    À Ban Pangkhan, les maisons ont la bougeotte !

     

    Le tarif ? Imbattable...25000 baths (625 €) plus la bouffe et la boisson, le béton et les buses...

    Alors, une envie de déplacer sa maison ou simplement le désir de la voir plus près des étoiles ? En ISAN, c'est possible et pour pas grand chose !

    Paille Kheundheu...

    PS : La maison de Toy (ma belle sœur qui est en couple avec mon beauf suédois) va se transformer, et je vais vous faire profiter de comment se faire une baraque sans grand moyen mais à la sauce ISAN !

    « Entre deux récoltes de riz, qu'est-ce qu'on peut bien faire ?La gazette de Ban Pangkhan (17). Du 25/11/2012 au 26/01/2013. »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Thierry lefilsdu
    Samedi 19 Janvier 2013 à 08:55

    Merci Jeff pour ce reportage insolite :) 

    2
    Samedi 19 Janvier 2013 à 10:14

    Et ce fut un vrai plaisir de passer une journée avec ces gars de Chayapum...

    Jeff des villages ISAN où les maisons ne tiennent pas en place !

    3
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 15:44

    intéressant MERCI  .

    Heureusement que les maisons thaies ne sont pas trop lourdes et pas trop compliquées .

    Eu Europe on utilise des vérins hydrauliques et c' est assez compliqué pour débrancer et rebrancher touts les câbles et tuyaux .

    Encore MERCI .

    4
    Dimanche 20 Janvier 2013 à 16:21

    Bonsoir Dédé,

    En effet, pas de problème d'évacuation ni de branchement, enfin si peu...En Europe, j'ai vu le déplacement d'une usine classé monument historique, je crois dans le centre de Neuchatel afin d'élargir les voies de circulation des trains voyageurs et ce ne fut pas bonbon, et je ne parle même pas du prix que cela a coûté...Alors restons simple, restons ISAN !

    Jeff des rizières !

    5
    Lundi 21 Janvier 2013 à 08:44

    à mon avis c ' était à Zurich - Oerlikon où l ' on déplacé l ' ancienne usine  MFO , ex - fabrique de matériel ferroviaire .

    MERCI

    6
    Lundi 21 Janvier 2013 à 09:57

    Exact, maintenant que tu le dis...Je savais que c'était en Suisse mais j'ai dit la ville au hasard, enfin cela leur a coûté un bras.....Merci de cette précision Dédé...

    Jeff de la rizière où même deux cerveaux valent mieux qu'un !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    7
    hugues. Profil de hugues.
    Samedi 26 Janvier 2013 à 14:53

    si on pouvait faire de meme avec mon appart et le tranferer en issan...

    8
    Samedi 26 Janvier 2013 à 15:36

    Salut Hugues,

    Pour cela il te faudra un sacré chaman...

    Jeff...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :