• À TABLE !

    Le Jeudi 11 mars 2010.

    Depuis que je suis installé à Ban Pangkhan, j'ai rencontré de nombreux farangs qui eux aussi se sont établis dans le quartier, et les premières semaines, très souvent nos conversations tournaient très souvent sur ce que l'on mangeait ! Nombreux (surtout anglo-saxons) disaient : "ha ! La bouffe thaïe, qu'est-ce-que c'est bon ! Je ne mange que thaï !"et puis les jours passants la nostalgie d'une certaine idée de se nourrir changeait (même chez les anglo-saxons), un manque de la gastronomie de la terre nourricière, de la terre originel s'installait.

    Cela devenait une fixation !"Qu'est-ce-que l'on va pouvoir manger ?"

    Avec les italiens, français et suisses, la nostalgie s'installait en un quart d'heure de conversation et ça je le remarquais à chaque rencontre que ce soit en Thaïlande ou ailleurs en Asie.

    La gastronomie thaïe est reconnue et ma foi, elle est très bonne mais ici en Isan ce n'est pas la Thaïlande comme on l'entend, la bouffe de tous les jours si on s'y adonne, cela pourra vous emmener vers une dépression très grave et je n'exagère pas, à peine...

    Alors, il a fallut s'organiser et il est vrai tout d'abord que entre les villes de ROI-ET et YASOTHON, 3 supermarchés se sont installés avec une base de produits qui me permet de cuisiner...(plus besoin de courir à BANGKOK, enfin presque)... Il y a trois jours j'ai trouvé des fraises et j'ai fait un fraisier:

    On trouve du chocolat et on fait des gâteaux au chocolat :

    (C'était pour les trois ans de Tangmoo)

    Bien-sur, il a fallu s'équiper pour la cuisine et je peux vous dire qu'aujourd'hui je peux quasiment tout faire, pâtes fraiches, pains, plat en sauces, gratins, viandes et poissons en tous genres, avec mixer "kitchenaid", "four traditionnel", machine à râper, à trancher, à hacher et puis tous les ingrédients que je ramène de France pour les basics ou que l'on me ramène de France ou de Carrefour Bangkok (une pensée à Pat et Greg), on a adaptés de nombreux produits d'ici pour que ça devienne correct !

    La cuisine est petite mais bien équipée :

    On s'est mis, je parle de Hans aussi (suisse made) à jardiner, salade, aubergine, courgette, tomate,  persil, basilic et on a essaye de faire herbes en tous genres et les patates mais l'échec fut cuisant...

    Et puis grâce a GREG le boulanger de BAN NAZEN, nous faisons le pain, indispensable au bon français :

    (Même si l'élève dépasse le maitre des fois hi hi !)

    Forcément, les farines spéciales viennent de France !

    Tout ça, juste pour vous dire que régulièrement on se fait de bonne bouffe et ça c'est indispensable, pour dire, dimanche dernier chez Hans, c'était petite salade de tomates et charcuterie, rognons au cognac et spaghettis aux cèpes alors... On peut dire que ça va bien ! Non ?

    Même Dario (à gauche sur la photo) s'est mis à cuisiner... Là c'était : côte de bœuf, petites patates bretonnes et un bon Bourgogne (encore merci Pat) !

    Alors bien-sur si on a le pain, le fromage reste le problème majeur, alors des Greg, Pat, Boubou, Papi-Mamie et d'autres, nous en apportent régulièrement mais on n'a pas commencé à fabriquer du CAMEMBERT et autres délices même si à Bangkok et Khon Kean des "va-et-vient", font que l'on en a régulièrement, alors à quand un fromager en Isan ?

    Le vin, ah oui le pinard, le rouquin, eh bien, ça va ! On en abuse pas trop car ça rend malade avec la chaleur (hic).

    Après ces calories engrangées, je m'en vais faire du vélo dans les rizières !

    PAILLE KHEUNDEU, et bon appétit !

    « Une vie de chien...Coussins et Botaniques. »

    Tags Tags : , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Chris999
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 00:00

    Un fraisier confectionnait avec des fraises de Chiang Mai ?

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Vendredi 6 Juillet 2012 à 02:12

    Cela dépend de la saison, mais en général la saison de la fraise de Chiang Maï correspond à ma saison des fraisiers; même s'il faut les améliorer pour la bonté du fraisier, elles sont souvent au goût thaï, c'est-à-dire plutôt acide et ferme ! 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :