• BANGKOK... Un dernier tour de marché avant l'ISAN.

    le Samedi 10 juillet 2010.

    C'est sur, ce soir nous allons rejoindre l'ISAN, un dernier trajet, pas des moindres, puisque nous mettrons presque dix heures pour rejoindre le village, et alors ? Enfin nous serons chez nous, vers 5 heures du matin, le jour se lèvera, l’humidité sera au top, les vapeurs des pluies de la nuit en seront pour beaucoup !

    Le minibus vient nous prendre vers 6 h00, ce soir, direction Ban Pangkhan !

    Il nous déposera devant la maison...

    Alors, de Bangkok, il faut en profiter !

    Un denier tour à Carrefour Ratchada pour ajuster les achats de France, un tour au marché de Huay Kwang, celui du soir(en fait on y était hier au soir), peut-être un petit tour à celui de fin de nuit ou du matin, enfin, c'est un marché permanent, au milieu des barres d'immeubles qui logent les masses travailleuses de Bangkok, essentiellement des ISAN ; on y trouve de tout et à toutes heures du jour et de la nuit, cela n’arrête jamais...

    En France aussi....

    [...]

     


    Fringues, fruits, viandes, légumes, électronique, bijoux, plastique, jouets, enfin un marché où tout est trouvable, en plus il est vraiment de couleur locale alors,il ne faudrait pas s'en priver...

    Si vous passez par Bangkok, demandez au taxidriver de vous y mener, il sera étonné mais ravi de vous emmener dans ce quartier de la "vraie" Thaïlande (la mienne qui en vaut bien d'autre).

    Et puis, comme on est samedi, on ne peut éviter le marché du week-end, le grand marché de Chatuchack, le plus grand d'Asie, plus de 6000 exposants et là, de tout, vraiment de tout, on trouve !


    Du bébé crocodile aux faux Gucci, des poissons les plus exotiques aux copies de Playstation, même la ps5 qui n’existe pas encore, des antiquités douteuses aux vrais bijoux du design thaï, un délice ce marché !

    Même des jus de fruits en kit !

    On y mange bien-sur et de tout, je vous en passe !


    Même si ici, l'effet cocotte-minute serait plutôt l'effet éruption des volcans d’Auvergne endormis depuis des siècles et des siècles...

    Même pas de troquet climatisé, rien que du chaud, mais du SHOW  ; un vrai spectacle !

    Les thaïs en raffolent comme les farangs d'ailleurs !


    Ça se bouscule sévère !

    Moi, je m'enfuis, à l'abri, de la fraicheur nom de... Et puis dans trois heures on décolle en “van” direction SELAPHUM, une douche pour décrasser les restes du marché, une coupe de cheveux juste à coté du Ban Keaw (pour Tangmoo aussi, l’école buissonnière, c'est terminée), les sacs sont prêts, le chauffeur du “rot too” ne va tarder et ne manquera ses réflexions sur les multiples sacs qui vont encombrer son véhicule, mais tout de même, on rentre au pays !

    WELCOME ISAN !

    Molam Sing !

     

    Paille Kheundheu...

    À nous les rizières !

     

    BANGKOK... Un dernier tour de marché avant l'ISAN.

    « BANGKOK, ou l'effet "cocotte-minute".En ISAN, la mousson se fait appeler Désirée... »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 15 Juin 2014 à 16:55

    merci jeff :) bon retour à toi dans les rizières :)

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :