• Court ou long ?

    Court ou long ?Lorsque l'on évoque : « long ou court », on pense toute de suite au café. D'ailleurs, c'est souvent le matin encore bercé des rêves de la nuits, des senteurs de café, d'un café plutôt long « à matin » que j'écris ces quelques lignes. Le café court, « ristretto » sera plutôt pour plus tard dans la journée, après un bon repas quoique en ISAN, il est rarement possible de trouver « chaussure à son pied » en matière de café... Elle est loin l'Italie... le robusta, bien fort et bien amer est maître dans nos contrées lointaines, même si dans certaines grandes villes des provinces du nord-est, on arrive désormais à trouver « tasse à son goût » !

     

    Court ou long ?

     

     

    Mais ce titre « long ou court » n'a strictement rien à voir avec le café, il serait plutôt lié au domaine de hostellerie. Pour ceux qui sillonnent en large et en travers, en oblique, et j'en passe les routes du royaume de Thaïlande vous aurez vraisemblablement remarqué, le long des routes à deux voire trois chiffres (équivalence des routes départementales (même si je sais que certains ne prennent jamais les routes départementales parce qu'ils les haïssent, n'est-ce pas Monsieur Jean Yanne ?) et routes cantonales de l'hexagone), vous aurez sûrement été marqués par la multiplication des petits hôtels au multiples bungalows en enfilade ! Rien qu'en circulant sur la contournant de la grande ville de « ma » province de Roi Et (prononcer ROY ETTE) on en dénombre pas loin d'un vingtaine. Ceux qui avaient construits les premier de ces sortes de « motels », les avaient installé intra-muros... Et ils sont très nombreux, je ne les connais pas tous mais ils sont bien là. Si d'ailleurs, vous prenez les routes partant de la capitale de la province, vous en trouverez au minimum trois ou quatre, autant vers Sélaphum, At Samat et autres destinations... Puis vous verrez des pancartes vous indiquant qu'à trois cents mètres voire moins en tournant à gauche ou à droite par des petites routes ou ces chemins faits de terre rouge, tellement typique de la région, qu'il y en a encore un nombre incalculable...

     

    Court ou long ?

     

    En dix ans, ces hôtels que la plupart des thaïs nomment « rongream ram rout » littéralement : « hôtels au rideaux tirés » , se sont multipliés comme des petits pains quoique j'oserai plutôt dire qu'ils se sont multipliés comme la petite vérole en Europe au XVIII et XIXième siècle... En effet, ces lieux de « repos » appréciés des thaïlandais de sexe masculin comme féminin, aucune discrimination requise pour ce fait, n'est-ce pas ? Servaient et servent toujours pour des rencontres adultères... Les rideaux ou les hauts murs qui cernent ces hôtels désormais permettant de cacher les motobike ou la voiture de l'homme ou de la femme volage... Si vous y allez, même pour faire une pause lors d'un long voyage, parce que on a aussi le droit de se servir de ces motels comme tels, non mais ! Vous remarquerez, le service-room parfait. Possibilité de restauration à toutes heures, boissons fraîches et alcoolisés vous seront proposées et très souvent dans le mini frigo, vous trouverez soda et eau fraîche, petits paquets de snacks, le favori étant celui en bâtonnets à la crevette (le moins cher et le plus fort en goût) et il ne sera pas rare de trouver quelques préservatifs, sait-on jamais !

     

    Court ou long ?

     

     

    Aujourd'hui, ces hôtels sont aussi très prisés des représentants et techniciens qui doivent, développement économique oblige, aller par monts et par vaux vanter les derniers produits phares de leur collection et puis forcément les installer et donc plus tard les réparer...D'ailleurs, s'ils se sentent seul (et on le sait, les thaïs détestent être seuls), les tôliers ne manqueront pas d'activer leur carnet d'adresse pour fournir « une couverture » à ces âmes isolées !
    Ces bungalows sont aussi très prisés des jeunes gens qui cachés de leurs aînés pourront se faire une fiesta, tranquille, l'intimité étant difficile à trouver en ISAN...
    Les premiers de ces hôtels avaient souvent des noms évocateurs, «love hotel » ou « rose hotel » mais désormais on croise toutes sortes de noms, « happy bungalow » par exemple, et souvent on y colle « resort » au bout, cela marque mieux !

     

    Court ou long ?

     

     

    À Sélaphum et alentours, on en compte pas loin d'une dizaine désormais, il y en même un sur la route de Ban Pangkhan, c'est pour dire, étonnamment à proximité d'un karaoké de cambrousse, tiens tiens !

    Si je vous ai donc parler de cette explosion de resorts et bungalows, c'est aussi le prétexte de faire une petite promotion pour un de ces derniers « rongream » qui s'est monté dans le quartier, un exercice que je fais rarement !

    Un ami français et sa douce ont donc récemment inauguré « le Lylawadee resort », une douzaine de bungalows joliment aménagée légèrement en retrait de la route menant de Sélaphum à Pong Thong ; Vous y serez accueillis 24 heures sur 24, eau et gaz à tous les étages, tout simplement : climatisation, douche chaude, frigo, wifi, cable et service 24/24, tranquillité assurée !

    Un petit diaporama du Lylawadee resort et sa localisation ?


    Afficher Sélaphum,Roi-Et...l'ISAN sur une carte plus grande

    Alors « long ou court », vous me direz ? À vous de choisir ! parce qu'on vous le demandera, c'est indéniable ! Le tarif de ces hôtels sont hors concurrence : long séjour, 400 baths pour la plupart (les plus anciens seront même encore à 300 baths) et compter la moitié pour un court séjour (souvent trois heures seront mises à votre disposition pour un tarif à 50% ou 30% du long séjour)... Ces tarifs sont aussi à la base du succès de ce style d'hôtel mais comme le dirait d'autres, « Stop ou encore » ? En effet les banques ne veulent plus financer ces projets, il y en aurait trop désormais... Je n'ai pas utilisé le terme « ce genre d’hôtel » parce que les hôtels dits « normaux » vous le proposerons aussi, ou si vous le demandez, accepterons sans rechigner de vous louer la chambre pour un court temps, mais « chutttt... faut pas le dire ! ».

     

    Court ou long ?

     

     

    Mais alors « tu veux ou tu veux pas » ? « Long ou court », « C'est vous qui voyez ! ».

    Quoi qu'il en soit, quelque soit votre choix, je vous souhaite un agréable séjourCourt ou long ? auprès des frangipaniers de l'ISAN !

    Paille Kheundheu...

    « Roi Et... Centre de l'univers ?La gazette de Ban Pangkhan (25). Du 1/04 au 15/06/2014. »

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    1
    légumes03
    Mercredi 4 Juin 2014 à 14:27

    Salut Jeff , à propos , connais-tu ce que l'on ne peut , en principe , jamais présenter à un concourt ??? .....(  rapport avec ton sujet ...) : un boulon(g)  

    Désolé , pas su resister

    thierry

    2
    Mercredi 4 Juin 2014 à 15:09
    Eh eh, elle est mignonne...Bonjour chez toi Thierry !
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :