• INONDATIONS ! Clap ! Deuxième ...

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)Il y a dix ans, déjà installés en ISAN, il y avait eu de belles inondations autour de Sélaphum, 2001, je me souviens, même très bien !

    On était venu à Ban Pagkhan visiter la mère de ma femme dans sa maison qui serait la notre plus tard et qui l'est encore INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)aujourd'hui. La maison était plutôt rudimentaire; style ISAN délabrée (un peu comme celle-ci).

    Dessous l'habitation sur pilotis était le lieu de vie, on s'y prélassait la journée mais l'eau avait envahi l'endroit. On était courant septembre et la route pour se rendre du village à Sélaphum fut coupée au niveau du pont de Ban Kwao. J'eus alors le plaisir de vivre pour la première fois avec la mère de ma femme, à la thaïe quoi! Je le dis sans ironie, quoique...Elle était venue s'installer chez nous « à la ville »! Tout s’était très bien passé, je n'en ai pas de mauvais souvenirs à priori. J'ai beau secouer ma p'tite tête et par la même occasion ma mémoire et lui permettre alors de cracher ses souvenirs oubliés, la seule chose dont je me souvienne ce sont les inondations. Le village sous l'eau ,oh pas grand chose, 30-50 centimètres d'eau en permanence durant un mois, quand même !

    [...]

    On dirait bien que l'on y arrive doucement mais surement, comme il y a dix ans !

    Hier, vous avez pu lire un article écrit la samedi 20 aout. Ce jour là, on distribuait des dons de la communauté thaïlandaise venus des régions où ils ne subissaient pas d'inondation (en fait j’extrapole, mais cela me paraît logique) ou venus de surplus quelconque (riz, sel, mamma, pla capong etc...).

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)On distribue un sac par maison,INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

    Oy est entourée de sa meilleure copine Dao et du Pougnya Ban,un des trois chefs du village.

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Du coup (pourquoi du coup?), il a encore plu deux jours , l'eau a commencé à avancer réellement dans notre direction. Le village commence à être cerné. On peut voir l'eau arriver de toutes parts alors regardez autour du village tel un panorama :

    Au l'ouest/nord-ouest vers Ban Kwao,au niveau du pont « des levers de soleil ».

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)                                      INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Au nord-est/est venant de Ban Pochan/Potak(vous vous rappelez? Le village près de la Rivière Yang).

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Au sud-est vers la ferme de famille.

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Au sud/sud-ouest par la Nam Chi(Le village de Silom est totalement sous l'eau).

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Notre rue qui donne derrière la maison,notre accès journalier s'est petit à petit remplie d'eau...INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)                INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

    On dirait un klong à Bangkok ; on va bientôt voir les bateaux passés.

    Cela fait le bonheur des enfants.

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    La colère de mon voisin épicier se prenant la tête avec l'autre voisin pour une sombre histoire de parpaing, indispensable pour surélever tout ce qui est susceptible d’être abimé par l'eau.

    Les deux voisins réconciliés,on retrouve vite le sourire en ISANINONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)L’école, voisine de la maison, où sévissait Tangmoo l’année dernière est fermée, son accès est très difficile et l'eau commence à la submerger !

     

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)

     

    Notre maison est en hauteur, la maison de la maman avait été inondée 10 ans plus INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)tôt comme je l'ai dit au début de l'article alors, lorsque l'on a fait la nouvelle maison, il y eu l'apport de 400 camions de terre pour y installer la nouvelle demeure (faut pas lésiner, non ?).

    INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)Nous n'oublierons pas les paysans qui voient leurs rizières irrémédiablement inondées,même celles éloignées de l'inondation sont désormais touchées. Les vases . INONDATIONS ! ( Clap!Deuxième ...)communicants font que tout le Aspiration..            système d'irrigation  est lié, la

                 première rizière près de le rivière agonit d'eau,   Expiration...

    alors on ouvre les vannes pour que l'eau rejoigne la seconde, de grandes buses sont  même installées sous les routes pour ne pas contrarier le cheminement de l'eau !

    On a donc encore de la marge, le pont de Ban Kwao, sur la route principale, n'est pas encore coupé, on peut encore rejoindre Sélaphum, la ville du district qui littéralement veut dire « le lieu où le rocher sied »; une excroissance terrestre qui en dernier recourt nous sera d'un grand secours pour nous installer provisoirement (lors des grandes inondations de 1978, dont j'ai déjà parlé dans des articles précédents, tous vécurent plus de deux mois dans les temples de Sélaphum).

    Cela représente tout de même, les habitant du Sous-district de Namgam, pas loin de 12 000 personnes répartis dans 8 villages à évacuer ?

    Demain, nous verrons comment l'inondation a touché le village proprement dit.

    Paille Kheundheu...

    Ps: En espérant que nous n'ayons qu'un épilogue heureux pour un prochain article, demain sera un article bis de celui-ci avec toutes les photos du village.

    Et puis, nous ne risquons rien, heureusement, tout le monde est allé récupérer ses mérites à la pagode! Alors...

    « INONDATIONS ! Clap de Première prise ?*Inondations ! Deuxième bis... Au village ! »

    Tags Tags : , , , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    franck m
    Jeudi 25 Août 2011 à 20:18

    salut jeff,

     

    et ben dis donc à ce rythme là, il va falloir que tu investisses dans 1 barque ou que tu te fabriques 1 radeau ....

    malgré tout l issan a ses charmes aussi sous les eaux .

    tes photos sont sympas et traduisent bien tes propos .

    je reste dans l attente des infos sur l evolution de la situation car j ai jamais vecu cette situation la bas et ton recit est instructif et montre 1 nouvelle fois le calme qu ont les habitants de l issan car par chez nous on crierai depuis longtemps sur l incapacitée de nos politiques etc ....

    bonne soirée en issan et a bientot peut etre

    franck

    2
    Vendredi 26 Août 2011 à 01:53

    Ce qu'il y a aussi ici,c'est qu'ils n'attendent rien des politiques puisqu'ils n'ont jamais rien eu venant de leur part! Mais ce matin bonne nouvelle,malgré la pluie de la nuit,l'eau se retire doucement!En fait apparement "certains"auraient ouvert ou fermé certaines vannes de certains barrages en aval ou amont...Enfin resultat, cela baisse!Si on a eu donc de l'eau c'était pour que certaines regions en ait moins ou d'autres n'en ait pas...Encore une question de politique,non?

    Jeff des rizieres...

    3
    franck m
    Vendredi 26 Août 2011 à 20:58

    bonsoir,

    quand tu crois qu un politique n est plus là, il ressort ou 1 autre ressort .....ca ne finira jamais .

    enfin les thais sont p t etre plus philosophe que nous autres gaulois car eux au moins ils savent qu il n y a pas grand chose a en attendre alors que nous on a toujours 1 espoir indefectible.....sans pourtant voir de grandes avancees depuis pas mal d annees.

     

    j espere que ta maison restera les pieds au sec .

    bon courage et merci des photos

    bye

    franck

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    4
    Samedi 27 Août 2011 à 03:33

    La maison reste debout,la décrue a commencé...Ouf

    A bientôt!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :