• ISAN-BANGKOK Express!

    Samedi 13 novembre 2011,
    À l'inverse des réfugiés, fuyant les gigantesques inondations de la capitale ISAN-BANGKOK Express!thaïlandaise pour retrouver leur terre natale, donnant d'ailleurs à l'ISAN un air de grand rassemblement du nouvel an voire de Songkran, nous avons tracé vers Bangkok, dans la nuit de samedi à dimanche. Nous n'avions pas le choix, nous devions  répondre à la convocation du consul de France

    [...]

     ...afin qu'il signifie à ma femme la réponse de l'administration française concernant sa demande de naturalisation, chose impossible à faire par téléphone. Nous nous ISAN-BANGKOK Express!sommes donc pliés au règlement et après la traversée nord de la ville totalement sous les eaux, nous avons rejoint "notre quartier" sans encombre, seul l'amas  impressionnant de véhicules stationnés sur les voies express suspendues pour les protéger des eaux débordantes et le calme de la ville nous surpris! Pour le reste, il n'y avait rien à signaler..:
    Dimanche 14 novembre 2011,
    ISAN-BANGKOK Express!Le marché de Chatuchak était inaccessible, enfin presque, impossible de s'y rendre ; il fallait beaucoup de volonté, mais de toute manière ; il n'y avait pas de marchands, encore un petit plaisir avorté! On remarquait aussi que les seven/eleven étaient quasiment vides, mais les échoppes "chinoises'' débordaient de marchandises. Huay Kwang market était aussi vide de sa foule habituelle. Le soir, les karaokés du coin ne résonnaient pas de leur Molam ISAN, ils étaient fermés...
    Lundi 15 novembre 2011 (aujourd'hui),
    Bangkok ressemble à un air de campagne...La circulation est fluide, on circule tellement bien que pour se rendre à l'ambassade de France, lorsque habituellement ISAN-BANGKOK Express!le matin, de Ratchada on mettait plus de une heure, aujourd'hui, nous sommes arrivés une heure en avance à notre rendez-vous, pour être reçus par le nouveau consul (charmant et aimable, il faut le noter). Nous avons donc traverser la moitié de la Thaïlande (j'exagère un peu), galérer pour trouver un hôtel sur la ville, dépenser quelques milliers de baths (il faut le dire aussi) pour s'entendre signifier le refus de la France d'accorder la nationalité française à ma femme...Hic, fin de chantier! On a les boules, mais la procédure est ainsi, impossible de vous le dire par téléphone. ISAN-BANGKOK Express!Le consul qui était peut-être affable par la circonstance d'annoncer cette "mauvaise" nouvelle, avec qui nous nous sommes (lui et moi) découverts de nombreux points communs, nous a promis de nous recevoir de nouveau dans les semaines qui suivent pour déposer à nouveau un dossier de demande de nationalité et que son annotation serait...! Je vous laisse le soin de terminer cette phrase! Pas sur que l'on ait envie de recommencer et surtout ma femme, parce que cela la concerne tout d'abord, mais nous sommes liés non?

    Donc, pas sur du tout que son désir (qui il est vrai n'était pas forcément flagrant) d'être française soit désormais intact! Mariée depuis douze ans et mère d'un enfant français lui semblait un bon argument. C'est vrai qu'elle ne parle pas ISAN-BANGKOK Express!bien français, mais le texte de loi disait bien: "doit maitriser la langue française dans la mesure sa condition" . Il est vrai qu'elle a toujours (quasiment) vécu en ISAN auprès de son mari et ses enfants; l'endroit est plutôt difficile pour pratiquer la langue de Molière, même pour y prendre des cours, cela est quasiment impossible...En plus tous les deux nous parlons notre  langage unique au monde c'est à dire un judicieux mélange de franco-thaï-inglish-lao; elle parle bien-sur lao avec notre fils qui est forcément bilingue! ISAN-BANGKOK Express!Alors la condition difficile de l'apprentissage de la langue aurait du, à mon sens , être pris en compte...Mais ? "Niet"! a dit le ministère de "je ne sais quoi". Enfin ce n'est pas bien grave, ma femme est thaïlandaise et elle ne compte pas obtenir de visas "faciles" pour parcourir la planète, chose qu'un passeport français procure allègrement à défaut du passeport thaï. Rappelons ce privilège d'être français: Aller où bon nous semble dans le monde entier alors que le thaï devra s'acharner pour obtenir le moindre visa d'un quelconque pays mais il sera alors comme la plupart des citoyens de ce monde où ISAN-BANGKOK Express!nous vivons...Pays riches, tu vas où tu veux, pays pauvres tu restes chez toi! On va se retourner en ISAN où là, le seul passeport que l'on va vous demander est celui de la bonne humeur et du respect des us et coutumes de la nature autochtone...Et encore, ils vous supporteront même si ces deux conditions ne sont pas remplis, alors...


    Paille Kheundheu

    Post Scriptum: Nous aurons la joie de voir Waterworld Bangkok, où les quartiers chics et riches et d'affaires sont épargnés par les inondations où les autres gens des quartiers subalternes doivent stagner dans une eau puante et infestée de maladie! Encore une question de passeport ?

    « La gazette de Ban Pangkhan(6). (du 1/10 au 12/11/2011)Varkala, vingt ans plus tard! »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    mylarêve
    Lundi 14 Novembre 2011 à 10:40

    Bonjour Jeff,c'ets vraiment une belle aventure que tu vis,je te souhaite une belle journée,bizzz!!!

    2
    Lundi 14 Novembre 2011 à 11:13

    Merci et grosses bises à toi...Belle aventure mais toutefois désenchantée par moment...

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Khundidi
    Mercredi 16 Novembre 2011 à 16:46

    Salut Jeff,

    Et vive l'administration française! Je te trouve très magnanime envers ces bureaucrates moyennâgeux qui tamponnent un coup à gauche un coup à droite sans trop savoir pourquoi. Mais surtout, le fait qu'on te fasse déplacer pour te dire ça et surtout compte tenu de la situation à Bangkok, c'est inqualifiable! Une lettre ou un mail, c'était trop demander? C'est grotesque! Une petite pensée pour toi et ton épouse.

    4
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 05:37

    No comment...Merci

     

    5
    Michel89
    Samedi 10 Décembre 2011 à 11:19

      salut jeff,

    je pense que la France à optée pour une émigration ou naturalisation ciblée. Mon épouse se voit refuser sans motif évoqué sa demande de visa de 10 ans depuis 3 ans. Il est plus intéressant de collecter 85 €uros annuellement. Je souhaiterais tellement que notre administration soit plus humaine et moins vénal. Comme ton épouse, mon épouse est choquée de ces refus, car d'année en année, elle parle de mieux en mieux le français, travaille et se plait en France. A chaque fois c'est une incompréhension de sa part.  Cela devient de plus difficile de commenter et justifier ces rejets de dossier.

    Enfin, c'est comme ca , alors soyons patient, et pensons que la prochaine sera la bonne.

    Salutation, a toi Jeff  et toute ta petite famille .

    Michel, Pai

     

     

     

     

     

     

    6
    Dimanche 11 Décembre 2011 à 02:52

    Je suis totalement desabusé et  ma femme l'est plus, elle a déjà oublié... mais encore ,  en fait je m'en tape car je ne vis plus en France, la naturalisation était une solution pour eviter le renouvellement des cartes de sejours( qu'elle a et a eu sans problème tout de même) . Si je retourne encore en France,  c'est pour rendre visite à mes vieux parents que j'aime sinon...

    Bonne chance à toi!

    J-François...

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :